L’hôtel de Girard porte le nom d’une des familles propriétaires au cours de son histoire. Cette maison est typique de l’évolution urbaine de la ville avec un plan simple et des extensions successives.
XIIIe siècle : Fondation du couvent des «Filles repenties de Saint-Gilles».
XVIe siècle : déprédation du couvent par les protestants.
XVIIe siècle : Raulin de Gayraud fait édifier un hôtel particulier.
XVIIIe siècle : alignement des façades et des jardin lors de la création de l’Esplanade. Agrandissements et refection des décors intérieurs par les familles de Moulceau, puis de Girard.
XIXe siècle : propriété de la famille Durand qui l’aggrandit.
XXe : l’hôtel Durand vit comme hôtel particulier jusqu’à l’entre-deux-guerres et devient immeuble d’habitation.
XXIe siècle : une restauration nécessaire s’amorce et la maison se tourne en partie vers l’accueil.
d’après Jacques Fabre de Morlhon
in Regards nouveaux sur le vieux Montpellier